LES EFFETS  BENEFIQUES REELS DU SIMULATEUR D'AUBE - ZeStress.com
  accueil Bien-être Cadre de Vie Diététique Forme Relaxation
 

LES EFFETS BENEFIQUES REELS DU SIMULATEUR D'AUBE


Newsletter
S'abonner Ok

Infos : Simulateur d'aube
En savoir plus
Ses effets prouvés
Faq simulateur d'aube
Etudes
Comparatif

Infos : luminothérapie
En savoir plus
Faq luminothérapie
Que choisir ?
Sad et luminothérapie
Quizz-Test
Interview
Illuminez votre vie
News

Eclairage naturel
Eclairage au travail
Interview
Bienfaits de   l'éclairage naturel

Gestion du stress
Le stress
Gérer son stress
Test
Revues du bien-être
News à lire
Relaxation en ligne

NOTRE BOUTIQUE
Simulateur d'aube
Lumie 300
Lumie 200
Luminothérapie
Sommeil
Travail de nuit
Lumière du jour
Vie pratique
Livres
Photothérapie
CD de relaxation
Oméga 3
Loisirs détente

NOS PROMOTIONS





169 127 €


Autres promos

services clients

• Satisfait ou   remboursé
• Délais de livraison


• Qui sommes-nous ?
• Plan du site
• Nos partenaires

 

LES EFFETS BENEFIQUES REELS  DU SIMULATEUR D’AUBE


Les affirmations hasardeuses qui circulent parfois sur le simulateur d’aube ne manquent pas.

Pour lever les incertitudes pouvant exister de ce fait dans l’esprit du public, il a paru utile de faire l’inventaire des effets bénéfiques du simulateur d’aube, mais en ne retenant que les seuls effets effectivement démontrés lors d’expérimentations médicales.

 

1 / Effet sur la courbe de sécrétion de la mélatonine

La mélatonine est un neuromédiateur du sommeil. Pour simplifier, il peut être considéré que c’est l’hormone du sommeil.

La sécrétion de la mélatonine dépend étroitement de la lumière. Elle suit –en moyenne -une courbe fortement ascendante à compter de 22 heures le soir, et fortement descendante à compter de 7 heures du matin.
Ce qui signifie qu’à compter de 7 heures du matin, l’organisme va amorcer sa phase de sortie du stade du sommeil.

L’intérêt du simulateur d’aube est le suivant : Si un simulateur d’aube est programmé pour commencer à s’allumer à 6h00 du matin (avec un réveil escompté à 7heures), la très faible lumière orangée du simulateur s’allumant à 6h00 va entraîner dès cet instant la courbe de sécrétion de la mélatonine sur une pente descendante.

En effet la toute première lumière du simulateur d’aube entraîne l’arrêt de la sécrétion de la mélatonine .Et à 7 heures, heure programmée pour le réveil, l’organisme aura déjà amorcé depuis longtemps sa phase de sortie du stade du sommeil (préparation et anticipation de la phase du réveil).

Cet effet a été démontré depuis longtemps.

Une expérimentation médicale réalisée en 1988 par le Dr Terman et ses collègues met en œuvre pour l’une des toutes premières fois une simulation d’aube. La simulation est enclenchée tôt dans la nuit pendant le sommeil de patients atteints de dépression saisonnière. Les courbes de sécrétion de la mélatonine sont suivies et tracées pendant toute l’expérimentation.

Dans une première expérience, les patients sont soumis pendant la nuit à une simulation d’aube sur un court laps de temps. Il est démontré que la courbe de sécrétion de la mélatonine commence à décroître lorsque le simulateur d’aube est allumé dans la nuit, puis repart sur sa courbe croissante normale, lorsque le simulateur d’aube est éteint.

Cette relation (lumière/arrêt de sécrétion de la mélatonine) était tout à fait prévisible. En 1980 déjà le Dr Lewy et ses collègues avaient établi que l’exposition à la lumière entraînait un arrêt de la sécrétion de la mélatonine chez l’être humain. Cet effet est vérifié pour la lumière du simulateur d’aube.


2 / Effet du simulateur d’aube sur le modèle de sommeil

Dans la même étude, une deuxième expérience encore plus parlante va porter sur l’effet du simulateur d’aube sur le rythme et le modèle de sommeil

Un patient également atteint de dépression saisonnière est soumis durant 8 jours à une simulation d’aube mise en œuvre de façon continue pendant une grande partie de la nuit. Les courbes de sécrétion de la mélatonine sont tracées avant et pendant ces huit jours de simulation d’aube.

L’examen des courbes de sécrétion de la mélatonine laisse apparaître :
- Avant la simulation d’aube (courbe violette) : une courbe de sécrétion de la mélatonine irrégulière et en décalage par rapport à une courbe normale.

- Après huit jours de simulation d’aube (courbe jaune) : une courbe de sécrétion de la mélatonine recalée « en avant » c'est-à-dire pratiquement repositionnée sur une courbe normale.

Cette étude médicale démontre donc la capacité de la simulation d’aube à permettre des ajustements de phase de l’horloge biologique, et à régulariser un modèle de sommeil, pour le ramener sur un modèle normal.


3 / Effet sur le taux de cortisol

Le cortisol joue un rôle important dans la réaction de l'organisme face au stress (il nous prépare à affronter les difficultés d’une journée courante) ainsi que dans le métabolisme des aliments. Les variations de sa sécrétion sont considérables, maximales le matin, et minimales le soir.

Dans une autre expérience menée en 2004, 22 participants en bonne santé ont été exposés à une simulation d’aube avant réveil pendant 4 jours consécutifs, (deux jours de réveil sans simulateur d’aube, et deux jours de réveil avec simulateur d’aube).
Durant ces 4 jours, des échantillons de salive sont prélevés au réveil, puis 15, 30 et 45 minutes après réveil.

L’analyse des échantillons de salive a alors démontré que la production totale de cortisol dans les 45 premières minutes suivant le réveil s'accroît de façon significative en cas de réveil avec un simulateur d’aube (courbe rouge/blanc), par rapport à un réveil sans simulateur d’aube (courbe rouge/bleue).

A terme, les deux courbes de taux de cortisol se rejoignent certes dans le temps (taux quasi identique). Cette expérience démontre néanmoins que simulateur d’aube déclenche des réactions hormonales permettant une meilleure préparation physiologique au réveil.

En effet avec le simulateur d’aube, le taux de cortisol atteint, plus tôt, des taux plus importants, soit une anticipation du réveil assurée plus tôt.


4 / Effet sur l’amélioration de la qualité du réveil

Les effets du simulateur d’aube sur l’amélioration de la qualité du réveil et de l’humeur sont rapportés dans la presque totalité des études cliniques.

Dans l’étude rappelée ci dessus les 22 participants ont été également soumis à un questionnaire clinique d’évaluation (Mackay et col. 1978), relatif à la qualité de leur réveil.

Les scores du questionnaire mettent en évidence un réveil de meilleure qualité sur les jours de réveils avec simulateur d’aube par rapport aux jours de réveil sans simulateur d’aube.


5 / Effet antidépresseur

Des études médicales ont opposé le simulateur d’aube aux lampes de luminothérapie classiques pour mesurer leur efficacité comparative dans le traitement de la dépression saisonnière.

Les résultats obtenus par la simulation d’aube sont :

- soit légèrement inférieurs à ceux d’une lampe de luminothérapie classique : 40% de taux d’amélioration pour la simulation d’aube, 57,4%  pour la luminothérapie. (Etude menée sur 61 patients atteints de dépression saisonnière par : Lingjaerde, Foreland, et Dankertsen, département de recherche et d’éducation, Gausatd Hospital, Oslo, Norvege).

- soit légèrement supérieurs (Etude menée sur 95 personnes atteintes de dépression saisonnière par : Avery, Eder, Bolte, Hellekson, Dunner, Vitiello et Prinz, département de psychiatrie et de sciences comportementales, Université de Washington School of Médicine, Harborview Medical Center, Seattle Washington).


6 / Validation officielle de la simulation d'aube

Une méta analyse (revue d’ensemble de toutes les expérimentations menées) conduite par l'Association Psychiatrique Américaine a validé officiellement en 2005 la simulation d’aube. Elle conclut que les essais cliniques " rapportent la preuve que la luminothérapie et la simulation d’aube sont aussi efficaces que les médicaments antidépresseurs pour combattre les symptômes du SAD.".


7 / A qui s’adresse le simulateur d’aube

Aux personnes souffrant de dépression hivernale légère, mais également aux personnes en bonne santé (les adultes, mais surtout, à notre avis, les enfants). C’est en effet un excellent régulateur de l’horloge biologique qui renforce le mode de réveil et de sommeil.

Associé à un réveil de meilleure qualité, il permet aussi, sur un plan pratique, un meilleur déroulement de nos journées.

En cas de dépression sévère, le simulateur d’aube peut être utilisé plutôt comme complément à un traitement de luminothérapie classique.

copyright zestress.com




Notre boutique :
Lampes de luminothérapie
Simulateurs d'aube

En savoir plus :
Essais cliniques sur le simulateur d'aube
La luminothérapie
Les simulateurs de l’aube
Comparatif
La dépression saisonnière
Quizz-Test

Interviews :
Jean Claude Neller, Psychologue clinicien
Gérard Pons, Président de l’Association Française de Luminothérapie

Retourner à ma page précédente
Retour à la page d'accueil


 
RELAXATION | BIEN-ETRE | DIETETIQUE | CADRE DE VIE | FORME | NOUS CONTACTER
Ce site a été déclaré à la CNIL sous le n°1040816. Mentions légales
Copyright © Site optimisé pour un affichage 800x600

ZeStress.com > LES EFFETS BENEFIQUES REELS DU SIMULATEUR D'AUBE